Parler pour que les enfants apprennent, à la maison et à l’école

— Avec mes élèves je me sens beaucoup mieux gérer ma relation à eux et les relations entre eux. Je suis contente car j’ai été inspectée récemment et je crois sincèrement que l’inspecteur a été “bluffé” par mon cours.[…] Cette reconnaissance me redonne goût au métier et à plein de choses. —

— J’ai apprécié le fait que l’on commence à travailler avec “l’humain” que l’on est : imparfait, pétri de bonnes intentions mais en proie à de nombreuses façons de penser qui se révèlent contre-productives ! La “simplicité” du message. Merci de mettre des mots simples sur des choses aussi importantes. —

— La meilleure chose que j’ai retirée de ces rencontres, c’est qu’il est possible grâce à une remise en cause de notre pratique professionnelle d’améliorer l’ambiance des classes et de rendre notre travail moins pénible. […] Je regrette que ce ne soit pas obligatoire pour tous les enseignants ! —

— Par leur façon de parler, les parents et les enseignants renseignent l’enfant sur les sentiments qu’ils éprouvent à son égard. Leurs paroles influencent son estime de soi et le sentiment qu’il a de sa valeur personnelle. Dans une large mesure, leur langage détermine son destin. — Haim Ginott

Description

Un livre de 272 pages, paru en anglais en 1995, en français pour la première fois en 2004.

En tant que parent tu apprendras à : accompagner ton enfant avec ses difficultés scolaires, favoriser la communication avec le personnel de l’établissement scolaire.

En tant que personnel de l’établissement scolaire, tu apprendras à : accueillir et dépasser ce qui nuit à l’apprentissage, encourager et motiver l’enfant, favoriser la communication avec les parents.

Points forts

Cet ouvrage présente des situations dans le contexte scolaire, et propose des mises en pratique des habiletés d’Adele Faber et Elaine Mazlish dans ce même contexte, pour l’école et la maison.

Il encourage à faire ensemble pour un intérêt commun : enseignants/enfants, parents/enfants, enseignants/parents. Le tout illustré par de nombreux témoignages et des exemples qui s’étalent sur toute la scolarité de l’enfant.

Faber-Mazlish-blipoux-parentalité-communication-bienveillante-positive-enfant

Pour qui ?

Cet ouvrage s’adresse à toute personne désireuse de favoriser la collaboration entre les parents et le personnel des établissements scolaires. Avec sagesse et humour, les auteures montrent comment travailler de concert pour aider les enfants à résoudre les problèmes qui surviennent à la maison et en salle de classe, tout en stimulant chez eux le plaisir et le goût d’apprendre.

Comme dans chacun de leurs ouvrages, ce livre est basé sur leur expérience personnelle et professionnelle et celle de centaines d’autres parents et enseignants.

Il est donc enrichi de témoignages et de réponses à des questions de parents et d’enseignants, ainsi que de commentaires de la part de celles et ceux qui ont mis en pratique les habiletés proposées.

Faber-Mazlish-blipoux-parentalité-communication-bienveillante-positive-enfant

Sommaire

  1. Que faire des sentiments qui nuisent à l’apprentissage
  2. Sept habiletés qui invitent les enfants à coopérer
  3. Les pièges de la punition – Alternatives qui mènent à l’autodiscipline
  4. Résoudre les problèmes ensemble : quatre étapes pour susciter la créativité et l’engagement des enfants
  5. Le pouvoir du compliment descriptif : des mots qui motivent
  6. Aider les enfants à cesser de jouer des rôles
  7. Le partenariat parents-enseignants
  8. Le capteur de rêves

Index

Comment poursuivre la démarche ?

Faber-Mazlish-blipoux-parentalité-communication-bienveillante-positive-enfant